Bâtiments Passifs certifiés

Vendredi 15 mars 2019, par lamaisonpassive // Certification Bâtiment

Les Bâtiments Passifs (maisons, immeubles, bureaux, etc...) sont des bâtiments plus complexes que des bâtiments standards. Pour éviter de ne pas être déçu par le bâtiment que l’on est en train de construire, il est préférable de le faire certifier. C’est l’assurance de ne pas construire un bâtiment qui n’ait de passif que le nom.

Souvent, l’absence de certification exprime surtout la crainte que le projet ne se révèle pas aussi passif qu’on l’espère. Bien sûr, bien sûr, de loin, tous les projets sont passifs. Pour en avoir le coeur net, rien ne vaut passer le projet au crible de la labellisation.

Dans le neuf : labellisation "Batiment Passif/Passivhaus" ©

Les critères pour le neuf en résidentiel

Les critères pour le neuf en non-résidentiel

En rénovation : labellisation "EnerPHit" ©

Les critères pour la rénovation(EnerPHit)

Depuis le 1er janvier 2016 avec la version 9 du PHPP, la production d’énergie liée au bâtiment est prise en compte dans le cadre de l’EpR (Energie Primaire Renouvelable) ce qui a multiplié les labels "Passifs/Passivhaus" :

3 labels en neuf :
- "Passif Classic",
- "Passif Plus" (BEPOS),
- "Passif Premium"

3 labels en rénovation :
- "EnerPHit Classic",
- "EnerPHit Plus",
- "EnerPHit Premium"

1 label "BaSE" (en neuf, comme en rénovation)
- Bâtiment Sobre en Energie

Les caractéristiques de ces labels sont à consulter ici : Les nouveaux critères de labellisation pour le neuf, la rénovation et le BaSE

La base de donnée des Bâtiments Passifs/Passivhaus Certifiés (et non certifiés) http://www.bddmaisonpassive.fr