Mur et systèmes constructifs

Mardi 15 avril 2014, par lamaisonpassive // Certification Produit

Exigences – Certification des systèmes constructifs Données nécessaires à l’évaluation des systèmes constructifs comme « composants maison passive »

Conditions aux limites I – Valeurs température intérieure (Ti) : 20°C température extérieure (Te) : 0°C température de cave (Tc) : 10°C température de sol (Tg) : 10°C résistance superficielle intérieure (Rsi) : 0,13 m2K/W résistance superficielle extérieurs (Rse) : 0,04 m2K/W résistance superficielle cave (Rsc) : 0,17 m2K/W résistance superficielle sol : (Rsg) : 0 m2K/W

Différent en cela des conditions limites de la norme DIN 4108-2, une température extérieure de -10°C a été fixée pour déterminer la température minimale des températures des surfaces intérieures. Pour la détermination des températures de surface, il a été fait usage de la résistance superficielle élevée du côté pièce (Rsi = 0,25 m2K/W) selon NF EN ISO 13788. De plus, le facteur de réduction de température a été fixé à 0,6.

II – Référence de mesure Mesures en unités extérieures

Critères pour la reconnaissance 1- f x Uopaque ≤ 0,15 W/(m2K) avec f : facteur de réduction de température

2- Ψe ≤ 0,01 W/(m2K) pour les détails de connexion habituels les plus importants (voir 6) avec Ψe : coefficient de pont thermique en mesure extérieure.

3- Températures de surface intérieure supérieures à 17°C (avec Te = -10°C et Ti = 20°C)

4- Etanchéité à l’air de tous les éléments constructifs et de leurs détails de connexion (présentation sous forme de dessin et description sous forme de texte nécessaire)

5- De plus, les justificatifs suivants sont nécessaires : 5.1 Valeur mesurée de la conductivité thermique en (W/(mK)) à l’état monté pour les épaisseurs d’isolant utilisées en maison passive 5.2 Justificatif concernant le comportement au feu 5.3 Pour les isolants contre terre, il est de plus nécessaire de fournir : - absorption d’eau lors d’une immersion longue et totale - absorption d’eau par diffusion - caractère fermé de la structure

6- Les détails de connexion standards suivants seront vérifiés pour l’évaluation de la capacité des systèmes constructifs à être certifiés en tant que « composant maison passive » :

6.1 faîte de toit 6.2 connexion de toit, appentis 6.3 connexion de toit, pignon 6.4 connexion de toit, chéneau 6.5 angle extérieur / mur extérieur 6.6 angle intérieur / mur extérieur 6.7 mur intérieur à mur extérieur 6.8 plancher de combles / mur extérieur 6.9 mur extérieur / dalle de sol 6.10 mur intérieur / dalle de sol 6.11 mur extérieur / plafond de cave (cave chauffée) 6.12 mur extérieur / plafond de cave (cave non chauffée) 6.13 mur intérieur / plafond de cave (cave non chauffée) 6.14 mise en œuvre fenêtre / mur extérieur de côté 6.15 mise en œuvre fenêtre / mur extérieur en haut 6.16 mise en œuvre fenêtre / mur extérieur en bas 6.17 mise en œuvre fenêtre / mur extérieur caisson de volet 6.18 mise en œuvre porte / mur extérieur 6.19 autres détails dépendant du système (livrer les détails !)

7- Mise en œuvre Un châssis typique « maison passive » (réel ou fictif) qui se situe à la limite de la certification (Uw ≈ 0,80 W/(m2K) avec Ug = 0,7 W/(m2K)) Par exemple une largeur de châssis de 130 mm, Uf = 0,78 W/(m2K), Ψbdv = 0,03 W/(mK) est mis en œuvre dans le système constructif considéré. Le Uw de la fenêtre mise en œuvre (1,23 m de large, 1,48 m de haut) doit tout au plus valoir 0,85 W/(m2K), c’est-à-dire :

Uw,meo ≤ 0,85 W/(m2K).

8- Traversées Les critères pour la reconnaissance sont :

Parmi les traversées qui font partie du système constructif, il faut différencier
- les chevilles ou autres éléments de fixation apparaissant régulièrement sur la surface sont à comptabiliser sur la valeur U globale de la paroi et ceux-ci doivent être inférieurs à 0,15 W/(m2K)
- les protubérances apparaissant régulièrement (par exemple dans les fondations en pied de mur, les fixations de balcons, etc.) sont à prendre en compte en tant que ponts thermiques linéiques, dont la valeur équivalente Ψ doit être inférieure à 0,01 W/(mK). Néanmoins pour tous les détails constructifs, l’absence de risque de condensation doit être vérifiée !

9- Etanchéité à l’air

Toutes les connexions doivent être réalisées de manière durablement étanche à l’air. Le niveau d’étanchéité à l’air doit être reconnaissable de manière évidente (par exemple avec un stylo rouge) sur les plans d’exécution et la réalisation pratique doit être expliquée de manière similaire.

Copyright "Passivhaus Institut, Darmstadt". Traduction "Lamaisonpassive". Oct2010. Version originale sur demande