Portes d’entrées

Mardi 15 avril 2014, par lamaisonpassive // Certification Produit

Critères pour la certification d’une porte d’entrée en tant que « composant adapté à la maison passive »

Pour la certification d’une porte d’entrée en tant que « composant adapté à la maison passive », l’IMP/PHI a défini les critères suivants :

1- Critère isolation Ud, meo ≤ 0,80 W/(m2K)

La valeur U d’une porte d’entrée avec mesures extérieures du dormant de 1,10m de large et de 2,30 m de haut, calculée selon NF EN 10077-2 ne doit pas dépasser 0,80 W/(m2K) à l’état mis en œuvre et pour toutes les situations de montage possibles. Dans le cadre de la certification des portes d’entrée, trois types de situations de mise en œuvre sont calculées : dans un mur de maçonnerie avec isolation extérieure, dans un mur de construction bois et dans un mur réalisé en blocs de coffrage.

Justification : de la même manière que pour les fenêtres, la porte d’entrée ne doit pas être la cause d’une réduction de confort à cause de ses déperditions thermiques ou des descentes d’air froid. A partir de là sont déterminées les limites des déperditions thermiques pour la porte. Mais une bonne isolation thermique de la porte est nécessaire pour le bilan thermique global d’une maison passive : à travers une porte avec une valeur U de 3 W/(m2K) on perd autant de chaleur que par 50 m2 de mur « maison passive ».

2- Critère étanchéité à l’air Q100 ≤ 2,25 m3/(hm)

La porte d’entrée doit atteindre la clase 3 d’étanchéité à l’air selon NF EN 12207 (rapporté à la longueur des joints) d’après les conditions limites décrites ci-dessous (Q100 : référence de perméabilité sous un test de pression de 100 Pa). L’étanchéité d’un élément de porte complet est à déterminer selon la mesure, conformément à NF EN 1026 aux conditions suivantes :

1/ Conditions de laboratoire

2/ Conditions limites : NF EN 1121, Climat de test « d » : température intérieure : 23°C ± 2°C, humidité relative : 30 ± 5%, température extérieure : -15°C ± 2°C

3/ Conditions limites selon NF EN 1121, Climat de test « e » : température intérieure 25°C ± 5°C, température extérieure : 55°C ± 5°C au-dessus de la température Intérieure par radiateur infrarouge.

4/ Uniquement pour les portes en bois : conditions limites selon NF EN 1121. Climat de test « c » : température intérieure 23°C ± 2°C, humidité relative : 30 ± 5%, température extérieure 3°C ± 2°C, humidité relative 85 ± 5%. La vérification diffère en ce sens de la norme EN 1121, dans la mesure où elle est à réaliser pour une porte fermée et non une porte fermée à clé. La porte doit aussi pouvoir se fermer sous des conditions climatiques extrêmes.

Pour simplifier la réalisation pratique du test, la déformation de la porte peut être mesurée aux conditions limites précédemment données. Cette déformation est à reconstituer à l’occasion de la mesure du coefficient de perméabilité des joints. Justification : contrairement aux fenêtres modernes, les portes de maison ne sont généralement pas suffisamment étanches : jusqu’à la moitié des pertes d’étanchéité mesurée dans les maisons passives peuvent être dues aux portes « standards », non étanches. C’est pour éviter cela que l’IMP/PHI exige une vérification stricte de l’étanchéité à l’air des portes d’entrée certifiées en tant que « composant adapté à la maison passive ».

Copyright "Passivhaus Institut, Darmstadt". Traduction "Lamaisonpassive". Oct2010. Version originale sur demande